La Torréfaction Chauvet,
l'amour du café de père en fils 

P4090129_edited_edited.jpg

Jean Chauvet, le papa de Paul  devant la Torréfaction en 1945.

 «  j’ai fait mes premiers pas dans cette boutique…j’y ai grandi. C’est un important héritage que j’espère conserver, préserver, et transmettre à mon tour. C’est surtout avec l’envie que les traces de mes parents et grands parents se poursuivent. 

"Comme père, il m‘ a appris un métier que j‘aime, car ce métier aucune formation professionnelle ne peut vous l‘enseigner, il m‘a fait partager son rêve que je vie aujourd‘hui, il a su m’éclairer le chemin sans me l’imposer.
Je m’efforcerai de ne jamais oublier comme père me le disait si bien lorsqu’il était installé aux commandes de la machine à torréfié en regardant sortir les beaux grains de café « que les graines de l’échec sont en germe perdues au milieu de celles de la réussite, qui les cachent..."


Autour de lui sa grande humanité a suscité une immense confiance, la mienne, celle de ses employés et de nos nombreux clients qui, depuis trois générations dont certaines familles, restent fidèles...
C’est aussi ces spécialités de fruits secs également torréfiés chaque semaine et, sans nul doute, sans égale pour le travail et la préparation de la saumure. C’est encore le rêve avec ses pâtes d’amande à 50 % ;…. et son pralin à 25 % de noisettes et 25 % d’amandes aujourd’hui disponible presque toute l’année, et un grand rayon de spécialités, de produits pour la pâtisserie à la portée de toutes les ménagères. En vous informant sur les plantes aromatiques, sur les tisanes, où les variétés de thés ; disponibles dans cette boutique, comme par enchantement vous voyagez, avec passion à travers le monde, car le personnage est intarissable.